11 Apr

Le bonheur au travail

burn-out-collegue-410

Le travail….tout le monde aujourd’hui a peur de perdre son travail, peur de la crise.

Un nombre croissant d’entre nous est sans emploi et souffre d’un modèle économique qui a disparu, celui de l’emploi à vie.

Le travail fournit un moyen de subsistance voire d’opulence financière, la reconnaissance dans son milieu de travail et social au sens large, nous donne une place dans la société.

 Que se passe-t-il quand ce mode de travail disparaît?

Les moyens de subsistance disparaissent, la reconnaissance fait place à l’isolement et la place dans la société, le sens d’une grosse partie de notre vie, disparaît brutalement.

 On peut alors regretter ce mode de travail, ce qui est légitime.

Nous voyons tous les jours la détresse créée par cette situation: grèves, flux migratoires, désespoir, manifestations souvent légitimes, contre un système qui nous oppresse mais que nous entretenons par nos modes de consommation, si tant est que l’on en ait encore les moyens.

 À un certain moment, on peut aussi se poser les questions suivantes:

” A qui puis-je être utile? “

 “Quelles sont mes qualités naturelles, peut-être très simples, que je peux mettre au service des autres et qui leur produiront satisfaction et l’envie de me rémunérer, sans me demander un autre effort que celui de travailler avec passion à ce que j’aime faire? “

burn-out-collegue-410

 La réponse ne vient pas toujours tout de suite, elle met du temps, parfois beaucoup.  Cependant, elle peut émerger rapidement dans l’action: par le jeu d’essai et d’erreur, de jobs parfois temporaires ou par des formations.

En se souvenant de ce qui nous plaît de faire et que l’on fait bien, en changeant sans doute de fonction, d’entreprise, de statut (salarié, indépendant), on finit par trouver.

 Cela peut aussi demander de lâcher les représentations que l’on a du travail idéal (je veux être ceci ou cela, parce que ça paye bien, parce dans ma famille on fait comme ça…), de diminuer son train de vie, de ne pas ou moins s’endetter pour une voiture, une maison ou des vacances, de se libérer au maximum du système financier esclavagiste actuel pour découvrir simplement ce que nous faisons bien indépendamment de tout conditionnement social.

 Si nous faisons  quelque-chose de bien au service d’autrui, ou si nous décidons de faire ce que nous faisons habituellement, non plus en pensant seulement à nous et à nos peurs. Mais aussi en ayant la volonté de servir tout ceux qui sont affectés par notre travail, tout prend un sens, qui est  celui du bonheur, ici et maintenant, pas demain, ni au Grand Soir, pas lorsque j’aurais ceci ou cela, juste le bonheur de servir maintenant autrui en vivant de sa passion et de ses talents.

Frédéric Hambÿe

23 Mar

Pourquoi tout le monde médite dans la Sillicon Valley aujourd’hui?

Meditating team portrait

Meditating team portraitAu 21e siècle, la prise de conscience du bien-être auquel nous nous reconnectons pendant la méditation est plus précieuse que jamais. Notre rythme de vie s’est accéléré, et chaque jour, nous sommes bombardés de plus d’informations et de stimuli que nos ancêtres n’en recevaient toute leur vie durant.

Sans surprise, le nombre de personnes souffrant de stress, d’anxiété, d’insomnie et de problèmes de santé chroniques reliés au stress (cancer, maladies cardio vasculaires etc…) est à la hausse.  Le burn-out en Belgique est en passe d’être reconnu comme maladie professionnelle.  Le stress joue un rôle important dans l’apparition et le développement de cette pathologie de plus en plus fréquente en entreprise.

Cependant, la recherche médicale clinique révèle, quand vous méditez, votre respiration ralentit, votre pression artérielle baisse, vos systèmes immunitaires et digestifs fonctionnent à nouveau normalement et vos niveaux d’hormones de stress retombent, réduisant d’autant les facteurs des maladies de civilisation induite par ces pathologies : obésité, diabète, burn-out, certains cancers, infections etc…

Au quotidien, méditer nous connecte de plus en plus à une paix profonde, une conscience élargie et la découverte du meilleur qui préexiste en chacun d’entre nous.  De là, la méditation permet le développement de l’intelligence émotionnelle soit comprendre et compatir plus facilement envers  soi-même, ses clients, ses collègues, patrons et employés.  Les relations avec autrui et nous-mêmes sont largement améliorées. La méditation est aussi une alternative à la méthode de réduction du stress “vin rouge & cheeseburger”, nocive pour la santé.

Ensuite, la méditation nous apporte, dans la paix d’esprit qu’elle nous procure, une clairvoyance et une intelligence accrue de la réalité.  La méditation nous fait nous concentrer sur la seule réalité tangible, le présent et ses questions à résoudre.  Le passé et sont lots de ressentiments et de peur ainsi que le futurs et son lot d’incertitudes nous influencent de moins en moins.

La méditation nous permet de prendre conscience des choix que nous faisons à chaque instant de ce moment présent et de leurs conséquences sur nous même et notre environnement professionnel.  Nous découvrons dans cette attention au présent ce pour quoi nous sommes vraiment faits dans notre métier, voire dans un autre.  Nous utilisons avec plaisir nos talents naturels plutôt que de nous forcer à faire avec moins de réussite ce pourquoi nous sommes moins naturellement doués.  Cette combinaison de talents naturels et de travail en tenant compte de toutes les parties prenantes provoque un cercle vertueux de succès.  Enfin, à force de prendre de plus en plus régulièrement les bonnes décisions, au contact de cette meilleure partie de nous-mêmes, le succès professionnel vient naturellement.

Tout cela se déploie naturellement, sans effort mais juste animé de l’énergie qui nous envahit quand nous travaillons avec passion à ce qui nous motive vraiment.

Bonne journée au travail, et qu’elle soit animée par la passion de mettre au service des autres le meilleur de vous-même.

Frédéric.